Sélectionner une page

Dans ces eaux-là – PROLONGATION

Publié le 12 novembre 2020

 

PROLONGATION | DANS CES EAUX-LÀ,

jusqu’au 14 mars 2021 à l’Espace muséal d’Andenne

 

La crise sanitaire de cet automne 2020 nous oblige à ferme les portes de l’Espace muséal d’Andenne installé dans le Phare ainsi que celles de la toute première exposition temporaire du lieu :  » Dans ces eaux-là ». Initialement, l’exposition devait se clôturer le 03 janvier 2021 mais une prolongation est d’ores et déjà fixée jusqu’au 14 mars 2021. Une belle occasion de la visiter, si c’est pas encore fait !

Léda, Caroline Andrin & Etienne Fleury, estampage, assemblage et modelage grès chamotté, émail cuit en réduction à 1280°c, 2018-2019 – Crédit photo : Ivan Citelli

Dans ces eaux-là est une exposition de céramique contemporaine à l’initiative du Musée de la céramique d’Andenne à l’occasion de l’ouverture du Phare. Inspirés par l’histoire de la piscine Art déco et des photos d’archives, Caroline Andrin, Clémentine Vaultier et Etienne Fleury proposent des œuvres aux analogies troublantes qui dialoguent avec les collections permanentes. L’exposition offre une immersion dans la céramique à travers sa matérialité, son histoire, ses métamorphoses, sa dimension ludique et scientifique. Découvrez le Dossier de presse – juillet 2020.

Clémentine Vaultier, Honey Moons, assiettes, grès de coulage émaillé, 2017 – Crédit photo : Ivan Citelli

 

Ce titre évoque également la notion d’être ensemble. Dans ces eaux-là est une exposition qui réunit trois artistes aux démarches singulières mais complémentaires. Nous associons et confrontons nos différents univers plastiques pour créer un environnement propice à la réflexion du médium céramique dans sa matérialité, sa transformation et son histoire. Pour conclure, Dans ces eaux-là est une invitation adressée aux visiteurs curieux de naviguer sur un nouveau territoire afin de découvrir une approche contemporaine de la céramique où surgissent quelques fragments émergés du passé.

 

À propos du théorème d’Archimède, Etienne Fleury, faïence de coulage émaillée à l’oxyde de cuivre matériel réfractaire d’enfournement, 2020 – Crédit photo : Ivan Citelli

 

Photos d’archives de la piscine d’Andenne – Crédit photo : Ivan Citelli

 

 « Avec cette exposition, nous jouons sur l’analogie, les ressemblances et la transformation. Nous voyons des bouées, mais ce ne sont pas des bouées par le truchement de facsimilés en céramique. Nous croyons reconnaître des bonnets de bain aux motifs désuets, objets contenants faits d’empreintes d’argile telle une mémoire d’une époque aujourd’hui disparue. On voit des scènes de bain surannées sur des photos en noir et blanc provenant des archives du Musée de la Céramique d’Andenne. Sur l’une d’entre elles, un grand cygne flotte au milieu des nageuses et nous renvoie à une interprétation troublante du mythe de Léda elle-même mise en abîme par une pipe au même motif provenant des collections du musée. Dans une vidéo à caractère scientifique, on nous parle de monde aquatique dont toute vie est issue… mais, l’eau a été vidée et il n’y a plus de nageurs dans la piscine du Phare. Désormais, on y boit du punch dans des petites piscines en céramique »

 

 

 

Dans la presse : 

Infos pratiques

Une exposition temporaire à découvrir À l’Espace Muséal d’Andenne (EMA),
Le Phare – Promenade des Ours 37 – 5300 Andenne
Du 15 juillet 2020 au 14 mars 2021
Horaires : du mardi au dimanche, de 10h à 18h (Dernières entrées à 17h)
Tarifs : 8 euros – 5 euros (tarif réduit) – Gratuit pour les moins de 18 ans

Site web de l’Espace muséal d’Andenne (EMA ) : www.lephare-andenne.be/ema

Retrouvez nous sur Facebook et Instagram