Sélectionner une page

Porte-Montre « Richardot »

Publié le 18 janvier 2010

 

Porte-montre de style Louis XVI en faïence décoré en camaïeu bleu.

On  y voit Mercure et Vénus entourant le cadran surmonté d’un coq chantant ; la date de 1796 est mentionnée.
Au-dessous, sur un pilastre, un bas-relief montre des putti s’adonnant à l’observation du ciel et du globe terrestre.

La pièce ne porte pas de signature mais par référence il est permis d’attribuer le modèle à l’un ou l’autre membre de la famille Richardot, sculpteurs et modeleurs lorrains présents à Andenne dès 1786.

Quant à la fabrication, elle a dû être assurée par la manufacture Van de Wardt et Cie, seule en activité en 1796.
En effet, la première manufacture de faïence d’Andenne est fondée en 1783 par Joseph Wouters.

Dès 1784, celui-ci se voit contraint financièrement de s’adjoindre deux associés, dont le baron Van de Wardt, lesquels l’excluront de la société en 1786.  La même année, ces derniers se retrouvent à la tête d’une nouvelle association, la manufacture Van de Wardt et Cie, qui fonctionnera jusqu’en 1804.

Le porte-montre en faïence fine à glaçure plombifère translucide a été réalisé par moulage.

La composition de la pâte fait appel à des matières premières que l’on peut trouver dans la région d’Andenne, principalement une argile plastique blanche de qualité dénommée « derle ».  Le silex broyé utilisé comme dégraissant, la chaux jouant le rôle de fondant, de même que le plomb nécessaire à la fabrication de la glaçure étaient potentiellement d’origine locale.