Sélectionner une page

Georges Weemaels

Publié le 18 septembre 2010

 

Georges Weemaels
Ballet à l’atelier tombal
1972
Huile sur toile
80×70

Collection Musée de la céramique, Andenne, don 2010

Cette toile permet de découvrir les premières œuvres de Georges Weemaels car elles y figurent. Insérer les œuvres dans une autre œuvre est un procédé de mise en abîme que l’artiste utilise fréquemment. Certaines œuvres représentées n’ont pu être, à ce jour, repérées : Les colombes ou les tourterelles, une nature morte, un autre nu de Nicole (?), Le guet (avec le chat). L’artiste réalise son autoportrait en mort vivant dans son tombeau. Il s’est représenté en moine couvert d’un linceul, assis sur un cercueil : au mur, des notes de musique, sortes d’hiéroglyphes. Des rats blancs et noirs parcourent les galeries d’un réseau souterrain et l’accompagnent dans son travail.

En surface, une veuve éplorée se recueille sur la tombe alors qu’un camion emporté par des oiseaux dans les airs, disperse sa pollution. A droite, un arbre moitié mort, surplombe la scène de deuil alors que l’autre moitié fleurie dévoile un couple d’amoureux sur un banc, son couple. Un « zoom » sur ce couple assis sur un banc et vu de dos se retrouve à la même époque dans une œuvre intitulée « Les amoureux ».